Vinted : retour d’expérience

En un an, Vinted est devenu LA plateforme de référence pour vendre et acheter ses vêtements entre particuliers. Impossible de passer à côté de ses publicités et de son slogan (« Tu ne le portes plus ? Vends-le ! »).

Vinted a pris une place très importante dans ma transition vers une consommation plus responsable. Je voulais donc y consacrer un article pour vous y présenter les avantages, inconvénients, mes conseils pour bien vendre et bien acheter. Un prochain article sera consacré à mes trouvailles, pour aujourd’hui je vous présente et introduit mes impressions sur la plateforme.

Les avantages –

  • gagnez en espace, vous allez pouvoir désencombrer votre dressing et redonner une seconde vie à vos vêtements oubliés. Nous n’utilisons que 30% de notre dressing et remettons systématiquement les même vêtements.
  • faîtes des économies en renouvelant votre dressing à moindre frais grâce à des articles en très bon état voir neuf avec étiquette. Le fait d’acheter de la seconde main s’est beaucoup démocratisé, il n’y a pas de honte à l’avouer.
  • gagnez de l’argent grâce à la vente de vos articles que vous ne portez plus. Attention, au delà d’un certain montant récolté sur l’année, vous devez le déclarer auprès des impôts. Et oui des boutiques de seconde main font leur business sur cette plateforme.
  • limitez votre impact écologique en évitant l’introduction de nouvelle matière sur le marché du textile. En réutilisant les vêtements, on favorise l’économie circulaire. On évite par la même occasion de jeter les vêtements et on participe au changement des mentalités sur le monde de la mode en freinant la fast fashion. C’est la fashion révolution !
  • démarquez-vous ! Dénichez de véritables trésors grâce à des pièces uniques ou d’un autre temps. Un joli sac en cuir, une veste bien coupée, un foulard en soie ou une chemise rétro. Pas besoin d’en faire des tonnes sur une tenue basique, créez votre style avec une pièce forte.

– Les inconvénients –

  • se faire arnaquer sur la marchandise (contrefaçon, produit non conforme à la description). Si vous recherchez un article de luxe ou pièce haut de gamme, préférez les plateformes comme Vestiaire Collective ou Vide Dressing.
  • le « service client » Vinted de médiocre qualité lors de litige avec une personne. En effet, la plateforme nous laisse gérer avec la vendeuse.
  • des frais supplémentaires pour l’acheteur qui paie une commission. Cette fameuse commission correspond au « service client » de la plateforme, en cas de dédommagement pour les colis non reçus.
  • pas de retour ou d’échange possible à moins que le vendeur ne l’accepte. Si l’article ne vous va pas ou que vous ne l’aimez pas une fois reçu, vous vous retrouvez avec lui sur les bras. Vous n’avez plus qu’à le vendre.

– Comment bien vendre ? –

Faîtes de jolies photos (fond blanc, photos multiples afin de bien montrer les détails de l’article, bonne luminosité). La photo portée peut être à double tranchant : si l’article vous met en valeur vous arriverez à le vendre rapidement, par contre si le vêtement ne vous va pas de base, l’acheteur aura du mal à se projeter avec. Vous pouvez garder sous la main une photo portée dans votre smartphone, vous pourrez l’utiliser si l’acheteuse vous contacte pour obtenir plus d’information. A défaut, si votre article est encore disponible à la vente, faîtes un screenshoot de l’article porté par la mannequin.

Proposez vos vêtements en fonction des saisons, des tendances. Vous arriverez à les vendre plus rapidement car la demande sera là. L’erreur est de proposer une robe d’été en plein hiver. La personne pourra l’ajouter dans sa wishlist mais elle ne l’achètera pas sur le moment et l’envie finira par passer.

Publiez vos annonces au compte goutte. Ne proposez pas tous vos articles d’un seul coup, sur un même jour. Soyez plus régulière en mettant en ligne un vêtement par jour. Les personnes visiterons à plusieurs reprises votre dressing.

Soyez disponible, répondez dans les jours qui suivent, dans l’idéal le jour même. Donnez toutes les informations nécessaires à votre acheteuse, y compris les photos portées (c’est pourquoi le fait d’avoir une photo portée sous la main est toujours utile même si vous ne la postez pas).

Restez honnête, autant dans la description de l’article vendu que lorsque vous répondez aux questions de l’acheteur/se. Il n’est pas plus énervant que les vendeuses qui mentent pour vendre à tout prix leurs articles. De plus, votre évaluation s’en ressentira et de mauvaises appréciations n’inspirent pas confiance.

– Comment bien acheter ? –

Ne vous précipitez pas ! Il est vrai que certains articles sont rares et peuvent partir comme des petits pains. Mais acheter de seconde main ne doit pas être un prétexte pour acheter tout et n’importe quoi. Vous avez un coup de cœur ? Ok. Sauvegardez-le dans vos favoris mais surtout…

Communiquez avec le/la vendeur/se : faîtes lui précisez l’état de l’article, les défauts éventuels, l’entretien apporté (pour les matières délicates comme les pulls en laine, cachemire ou la soie par exemple), la composition du vêtement. N’hésitez pas à demander des photos portées ou des photos supplémentaires si la luminosité n’est pas au rendez-vous. Concernant la taille vous pouvez demander les mesures habituelles de la personne afin de vous donner un repère et allez voir dans le dressing de la personne les autres tailles d’article qu’elle propose pour vous éviter les surprises (un XS pourra tailler comme un S).

Repérez les marques. Si vous savez que chez telle marque vous prenez habituellement du M, c’est plus rassurant quand vous savez comment taille une marque. En général, j’effectue des recherches selon les marques que je connais et que je possède déjà, mais parfois je prends des risques.

Donnez-vous des limites, si avez du mal à vous habiller : les jeans sont trop risqués s’ils ne tombent pas parfaitement ainsi que les chaussures (à moins d’avoir essayé le modèle en magasin)… Si vous savez que la coupe ou la taille peuvent être limite, à vos risques et périls.

L’évaluation du vendeur/se est un critère à ne pas négliger. Cela vous permettra d’apprécier les qualités, les expériences avec les anciens acheteurs et déceler les arnaqueurs ou personnes malhonnêtes.

Si vous avez recueilli toutes les informations nécessaires et que l’article vous correspond, vous pouvez passer à l’achat avec plus ou moins une négociation au préalable (n’abusez pas, certes certains articles sont à des prix exorbitants pour de la seconde main, mais d’autres sont déjà bradés). Si malgré tout vous hésitez, laissez-vous quelques jours le temps de la réflexion. Ne vous mettez pas la pression, vous arriverez à faire ainsi la différence entre un besoin et une envie sur un coup de tête.

_______________

Achetez-vous régulièrement de seconde main ? Avez-vous d’autres astuces ?

2 commentaires

  1. Caroline lubies de filles

    Bel article, tu as bien résumé.
    Personnellement, lorsqu’un article me plaît, je ne me précipite pas, je le sauvegarde et cherche s’il y a le même article à un prix plus bas, et généralement je trouve🤗
    Je te rejoins sur l’absence totale du service client, en gros on se débrouille en cas de litige. Et ce que je trouve regrettable aussi, c’est que le site ne propose pas de livraison en Outre-mer. Si un article nous plait, on doit passer par une plateforme de réexpédition et ça nous revient cher.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s