La révolution dans ton slip

Tous les mois elles reviennent… Les « ragnagnas », les « trucs », les « anglais qui débarquent », autant d’expressions qui rendent tabou nos périodes menstruelles. C’est une période que l’on n’apprécie pas forcément : on en a honte, on a peur de la fuite, de la douleur, mais malgré tout c’est un processus naturel. Alors aujourd’hui on va les aborder et je vais vous présenter des alternatives pour mieux vivre avec elles. #girlpower

– Les conséquences des protections jetables –

Selon l’entreprise Plim, une femme aura environ 546 cycles au cours de sa vie et utilisera en moyenne 15 000 serviettes jetables ou tampons, qui seront brulés ou se dégraderont en 500 ans. Soyons clair, les règles sont génératrices de déchets, mais représentent aussi un budget. Un débat sur la taxe « rose/tampon » concernant les protections hygiéniques a permis d’abaisser la TVA de 20% à 5,5% pour ces produits de première nécessité. Malgré tout l’addition est lourde sur le long terme et certaines femmes n’ont pas les moyens d’y accéder.

De plus, ces produits sont sujets à des controverses pour notre santé : manque de transparence sur la composition de ces derniers, résidus de pesticides (culture intensive du coton et de ses traitements associés) et autres composés pas très clean (alcool, additifs, plastique et j’en passe).

Ces produits sensés vous « protéger » peuvent devenir votre pire ennemi. Je veux parler notamment de ses conséquences plus ou moins importantes sur l’organisme telles le syndrome du choc toxique (infection grave due au staphylocoque dorée via les muqueuses génitales), des irritations, des mycoses (#soglam) et inconfort génital. En somme, les tampons perturbent la flore vaginale et contribuent à diminuer nos défenses naturelles. Les serviettes ne sont pas en reste car elles favorisent la macération, les odeurs, les mycoses, les irritations et allergies au parfum notamment.

les menstruations et le zéro déchet

Quand je pense que j’utilisais des tampons pour être tranquille, je n’avais absolument pas conscience des risques et des désagréments que j’ai pu avoir par la suite. Il y a plus de deux ans, j’ai arrêté les tampons et je me suis mise aux serviettes biologique. Toutefois, cela n’était pas suffisant. Je recherchais avant tout la tranquillité que j’avais pu avoir avec ces satanés tampons qui me permettaient d’oublier que dans mon slip c’était les chutes du Niagara.

Pourtant c’est un processus naturel, mais extrêmement tabou (essayez de discuter règles avec votre mec, vous verrez sa réaction…). L’image du sang, la peur de la fuite, des odeurs, d’être à court de protection en les voyant arriver alors que l’on n’a rien prévu, les douleurs, la privation de certaines activités que l’on juge non compatible avec ses menstruations sont différentes sources de honte, de stress, d’angoisse qu’une adolescente ou femme peut vivre au cours de sa vie.

Heureusement depuis quelques années, le marché des protections lavables est florissant et de nombreuses marques se sont lancées. En plus de nous apporter beaucoup de confort, elles nous permettent aussi d’autres avantages non négligeables.

– Pourquoi passer au non jetable ? –

Dans un premier temps, ces merveilles vont nous permettre de diminuer nos déchets et ainsi protéger la planète. Les protections lavables ont en général une durée de vie de 5 ans. Plus besoin de les ajouter sur la liste de course, donc plus d’oubli !

Bien évidement le principal avantage est de préserver sa santé. Ces derniers sont fabriqués à partir de matières naturelles (coton bio) ou sûres. Adieu les produits chimiques ! Vous gagnerez aussi par la même occasion en confort, assurance.

Vous allez pouvoir faire des économies sur le long terme. Certes, les protections lavables sont un certain investissement au départ mais au vu de leur durée de vie, celui-ci sera amorti. Voici une estimation faite par Dans Ma Culotte démontrant les économies réalisées sur le long terme avec des protections réutilisables.

– Les diverses alternatives –

protèges-slip plim

Les protège-slips et serviettes lavables

Il existe diverses marques de serviettes et protège-slips lavables : Plim, Dans Ma Culotte, Hannahpad, Anaé entre autre. Les seuls produits que j’ai testé sont des protège-slips Plim, mais ce n’est pas mon produit coup de cœur. Je trouve que le produit a tendance à glisser facilement vers l’avant ou l’arrière malgré les boutons pressions. Toutefois les protège-slips Plim sont plus fins et confortables que ceux de la marque Anaé. Niveau entretien ces protections sont en coton bio, aucunes substances toxiques, lavables en machine jusqu’à 40°C, toutefois il est indispensable de détacher au préalable afin de les garder « propre ». Pour vous les procurer vous devez passer commande sur leur site respectif, mais vous trouverez facilement la marque Anaé en magasin bio.

cup silvercare

La coupe menstruelle dite « cup »

Plus de deux ans que j’utilise une cup achetée en magasin bio de la marque Silver Care et j’en suis plus que ravie ! Je regrette juste de ne pas y être passée plus tôt. Certes j’ai eu un peu peur au début par rapport à son application mais maintenant c’est un jeu d’enfant. Il suffit juste de s’y habituer et de la poser correctement en prenant son temps. Niveau entretien, je la fait bouillir avant et après chaque cycle et je la nettoie au savon tous les jours, je la vide 3 fois par jour maximum lors des jours de grand flux. Je vis mes règles plus sereinement. Je n’utilise la coupe menstruelle que la journée (elle n’est pas recommandée pour la nuit car le sang stagne en position allongée et ne peut donc pas s’écouler naturellement).

culotte de règles fempoLes culottes de règles

Mon récent coup de cœur ! J’ai testé mes premières culottes de règle il y a deux mois et je n’avais jamais été aussi pressée de les avoir… En ce moment il y a un vrai boom sur le marché des culottes menstruelles, il existe donc pas mal de marques et celle que j’ai sélectionné c’est Fempo. j’ai pris un pack avec deux hipsters power plus (pour flux abondant) et une culotte en noir. Récemment la marque a décliné plusieurs teintes à présent tel que chocolat, nude et beige. Je m’en sers la nuit, mais vous pouvez l’utiliser aussi la journée avec ou sans cup. Fini les réveils stressant pendant la nuit pour surveiller si j’ai pas une fuite ! Le tissu est doux, respectueux pour la peau, en gros elle est hyper confortable. Alors qu’est ce qu’elles font ces culottes ? Elles te protègent jusqu’à 12 heures sans odeur, sans sensation d’humidité, sans fuites, elles sont non toxiques et certifiées OEKO-TEX. Avant de la laver en machine à 30°C, je la rince à l’eau froide pour la faire dégorger au max jusqu’à temps que l’eau s’éclaircisse.

Edit du 15/07 : Grande nouvelle les filles, c’est la fête du slip ! Je vous offre -10% sur votre commande Fempo avec le code MERCIPAULINE. J’espère que ce geste vous permettra d’y passer plus facilement & n’hésitez pas à me faire part de vos retours 😉 Prenez soin de vous ♥︎

_____

Avez-vous passé le cap des protections lavables ? Quelle est votre protection favorite ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s