Le Home-organizing

A l’heure où la consommation explose grâce à des techniques marketings bien rodées, un retour au fondamental ne fait pas de mal. Au contraire, il vous fait du bien.

Il y a quelques semaines, j’ai assisté à une conférence sur le home-organizing chez Mademoiselle Biloba dans le Vieux-Lille. Un concept très intéressant sur notre rapport au matérialisme. Julien Home Organizer, formé par Elodie Wery en Belgique, nous a présenté sa méthode : se mettre en action dans sa maison.

– Les origines –

Le home-organizing est né de plusieurs constats : le surencombrement de nos intérieurs avec l’accumulation d’objets superflus, la rapidité d’acquisition de chaque objet grâce notamment à internet qui nous laisse peu le temps de la réflexion (offres promotionnelles qui nous mettent une pression supplémentaire), le problème de reconnaissance dans les yeux des autres qui se traduit par l’appartenance de certains objets comme couverture, la valeur des objets qui n’a plus d’importance (une nouvelle décoration par exemple pour rester dans la tendance), une passivité de la vie qui se traduit par la consommation. Ce surencombrement entraine surmenage, stress et surtout une perte financière.

– La claque –

Notre intervenant Julien, un home-organizer, a fait référence au documentaire Human de Yann Arthus-Bertrand, porté sur les différentes cultures et leur rapport au bonheur, la terre, la vie. Il nous a présenté cette entrevue avec José Mujica, l’ex-président de l’Uruguay qui prône une vie de sobriété, c’est-à-dire de se contenter de peu pour être heureux et préconise ainsi de mettre un terme au gaspillage, aux dépenses inutiles et de vivre plus sobrement pour allouer nos ressources aux choses qui sont réellement importantes. Croyez-moi, son témoignage vous fait beaucoup réfléchir sur la vie :

Notre façon de vivre et nos valeurs sont l’expression de la société dans laquelle nous vivons. Soit on est heureux avec peu de choses. Soit on n’arrive à rien. Mais nous avons inventé une société de consommation. Il faut constamment jeter, acheter, jeter. Quand on achète quelque chose, on le paye avec le temps de vie qu’il a fallut dépenser pour gagner cet argent. La vie ne s’achète pas et il est lamentable de gaspiller sa vie à perdre sa liberté.

la vie

– Les conseils –

Heureusement, Julien est là pour nous aider dans ce processus grâce au désencombrement, au tri et au réaménagement de l’espace. Concernant le tri, il existe diverses méthodes : le tri basé sur un questionnement, le tri par critères en supprimant les objets qu’on ne supporte plus, le tri par émotions en s’entourant d’objet que l’on aime utiliser.

Il nous conseille de commencer par la pièce la plus facile. Par exemple, une fashionista ne s’attaquera jamais à son dressing dans un premier temps. Il est important de garder la fonction principale de chaque espace. En effet, une chambre d’ami est faite pour accueillir et ne sert pas de débarras.

don troc venteAvant d’acheter « neuf », il existe d’autres alternatives : la réparation, la location, l’achat de seconde main, le troc, le don. Julien le préconise car un objet inutile à nos yeux pourrait convenir à quelqu’un dans le besoin et on évite par la même occasion les déchets. Je vous ai fait un petit récapitulatif sur des lieux, sites et applications pratiques sur Lille et sa métropole. N’hésitez pas à regarder sur Facebook, il existe des groupes de troc, de vente selon les régions. Dans le cas où l’on projette de réparer certains objets, il faut se donner une date limite. Passé ce délai, il faut donner l’objet car on ne fera que repousser l’acte sans s’y mettre réellement.

Le Home-organizing va bouleverser votre vie (dans le bon sens du terme) car il va vous ouvrir à une nouvelle façon de vivre, en repensant notre manière de consommer : en achetant des produits plus frais, plus local, en faisant ses produits soi-même et/ou retapant une vieille commode (qui aura plus de gueule qu’une Koppang chez Ikea) plutôt que d’acheter.

  • Si vous souhaitez vous lancer, Atypiquementparfaite.com a créé le challenge « 30 jours de désencombrement » qui vous met un défi par jour. Un outil très bien pensé pour commencer ce processus.
  • Si vous avez déjà essayé de désencombrer votre intérieur mais que vous n’y êtes pas parvenu, Julien saura vous aider avec son expérience, son regard extérieur. En effet, il est basé à Paris mais se déplace sur toute la France.

– Les avantages –

Une réelle prise de conscience (sur la vie, la planète). Un gain de temps, d’espace et d’argent. Renouer avec le lien social en faisant partie d’une association, en échangeant des trucs et astuces, une satisfaction par le don sans rien attendre en retour. Développer sa créativité. C’est aussi un moyen pour mieux se connaitre, se rapprocher de soi et de ses réelles envies, réaliser un ses projets, reprendre sa vie en main pleinement… 

– L’interview –

Julien s’est gentiment prêté au jeu en répondant à mes questions afin d’en savoir un peu plus sur sa nouvelle vie, son ressenti.

julien home organizer.pngAvant de devenir un home-organizer, quelle profession exerçais-tu auparavant ? J’ai travaillé pendant 5 ans en marketing et communication en Europe et Amérique du Nord, puis j’ai suivi en 2010 une formation de comédien et j’ai alors développé cette carrière jusqu’en 2016.

Pourquoi ce changement professionnel ? Quel a été le déclic ? Le déclic a été plusieurs choses mélangées : la perte de ma belle-mère fin 2015 que j’aimais profondément, deux projets théâtre qui sont tombés à l’eau, l’achat surprise d’un taudis à Paris et la prise de conscience via des documentaires, livres, magazines de scandales (coton bio, tantale, centrales nucléaires, abattoirs). Je me suis alors mis en action dans ma maison et ai commencé à faire mes produits. Je me suis alors senti tellement libre et responsable de chacune de mes actions.

Qu’est ce que ta nouvelle profession t’a apporté ? Une liberté incroyable et la sensation d’être utile et en accord avec mes valeurs.

Qu’est ce que tu aimes le plus dans ton activité ? Et ce que tu aimes le moins ? Ce que j’aime le plus c’est d’aller à la rencontre des gens et de présenter toutes les actions qu’on peut mettre en place pour se rapprocher de soi dans l’espoir de déposer une ou plusieurs graines et qu’elles germent! Ce que j’aime le moins ? Pour le moment, le naïf que je suis dit ne pas en avoir !

Es-tu frustré sur certaines choses ? Lesquelles ? Je peux l’être si les personnes ne me font intervenir que sur une ou deux missions alors que le travail de fond demanderait beaucoup plus de temps et d’accompagnement. L’impression d’inachevé est assez lourde à ce moment-là…

Pour finir, un conseil en particulier ? “N’accordez pas plus d’importance aux choses qu’aux valeurs humaines, qu’à votre labeur, qu’à votre paix, qu’à la beauté, qu’à votre liberté ” – Dominique Loreau.

____

Alors, prêt(e) à faire le tri dans votre vie ? Que l’on soit bordélique, collectionneur/se, dépensier(e), j’espère que cet article vous aura plu. N’hésitez pas à le partager autour de vous ♥︎

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s